L'entrée dans une maison de retraite est un moment important dans la vie de la personne âgée. C'est généralement là que sera sa dernière résidence, et il donc essentielle de veiller à ce qu'elle y soit bien installée et bien traitée. Le premier critère de qualité pour une maison de retraite est bien entendu le niveau de l'organisation des soins, c'est-à-dire une prise en charge médicale efficiente, et ce au même titre que beaucoup d'autres établissements médicaux ou médico-sociaux tels que les IME (Instituts Médico-Educatifs), cliniques, hopitaux, etc.

Une question que les proches du résident en maison de retraite se posent fréquemment est celle de pouvoir distinguer une bonne maison de retraite d'une « mauvaise ». Pour cela, la solution est de regarder aux projets de soins des Ehpad potentiels, et de voir si tous les aspects du bien-être du résident sont pris en considération. Une maison de repos qui vous dit que la garde médicale n'est assurée que les jours ouvrés laisse déjà entrevoir de la négligence. Des aides-soignants non qualifiés, un médecin coordonnateur toujours absent, des toilettes sales en permanence sont des exemples de ce qu'il ne faut surtout pas trouver dans une demeure pour personnes dépendantes. Parlons alors un peu de ce que doit être de manière basique l'organisation des soins dans une maison de retraite « acceptable ».

Tout d'abord, le personnel de même que toutes les activités soignantes doivent être dirigés par un médecin coordonnateur. Il peut être ou non secondé par une infirmière de haut rang. Vient ensuite le corps médical dans lequel il peut y avoir des aides-soignants, des infirmiers, des psychologues et autres assistants paramédicaux. Le principe est bien pensé : ce qu'il faut ce sont des personnes capables de couvrir absolument tous les besoins, spécialement médicaux, des résidents de la maison de retraite.

Dans l'organisation des soins en maison de retraite, la prescription joue un rôle très important à côté des soins courants. En fait, ce que le personnel soignant passe le clair de son temps à faire c'est de surveiller l'état de santé des personnes âgées de l'Ehpad, et d'appliquer soigneusement les recommandations des médecins. Ils feront pansements, perfusion, administration de calmants ou de médicaments, de façon journalière. L'établissement devra également disposer de solutions fiables (des collaborations avec de plus grandes structures médicales par exemple) pour parer à toutes éventualités nécessitant le recours à des services d'urgence externes (accidents graves, crises, interventions chirurgicales). Les soins courants quant à eux, sont surtout dirigés vers l'hygiène et le confort. C'est l'aide à la prise de repas, la prise de douche, etc. D'une maison de retraite à une autre, vous pourrez retrouver des modes d'organisation différents, des horaires un peux distincts, l'important restant toutefois la présence d'une assistance maximale pour les séniors.

Le dernier point qu'il est utile d'aborder est sans doute aussi celui qui inquiète le plus. Il s'agira de savoir si les consignes d'hébergement sont effectivement respectées lorsque les personnes âgées se retrouvent seules avec le personnel soignant. En effet, beaucoup ont eu à connaitre des cas où les résidents étaient brutalisés, leur dignité étant bafouée. Cependant, les règles touchant le respect des personnes admises en maison de retraite se sont durcies entre temps. Ceci est démontré par les statistiques datant de 2011, qui montrent que près de 90% des résidents d'Ehpad se disent convenablement traités par le personnel. Faisant des maison de retraites, une alternative de qualité au service de soins à domicile. Il n'en reste pas moins que l'une des meilleures manières de s'en assurer est encore de procéder à des visites régulières, pour s'assurer du bien-être des vieux parents ou grands-parents.