En France, l'assurance maladie prend en charge la quasi-totalité des soins accordés aux pensionnaires des maisons de retraite à l'exception des soins dentaires et des honoraires des médecins spécialisés.

Cependant, au-delà de cet aspect financier et compte tenu de la santé fragile de la plupart des personnes âgées, leur insertion qui intervient en général après avoir eu recours à des services de soins infirmiers à domicile nécessite le plus souvent la prise de certaines mesures particulières afin de leur garantir une prise en charge sanitaire adéquate.
Afin de mieux cerner cet aspect du sujet, nous vous proposons un petit aperçu des options offertes aux pensionnaires des différents établissements de retraite.

Un établissement adéquat

Avant tout, il est important de savoir qu'il y a différents types de maisons de retraite.

Leur catégorisation peut s'effectuer suivant différents critères dont l'un des plus importants est lié à l'accompagnement offert aux pensionnaires de l'établissement.

En effet, la prise en charge offerte n'est pas la même dans un EHPA (Etablissement d'Hébergement des Personnes Âgées) courant que dans un EHPAD (Etablissement d'Hébergement des Personnes Âgées Dépendantes).

Ce dernier type d'établissement (encore appelé maison de retraite médicalisée) dispose en effet de l'équipement et du personnel adéquats pour une prise en charge idéale des personnes âgées en perte d'autonomie et les autres pensionnaires nécessitant une assistance sanitaire et des soins particuliers.

En effet, en cas d'ennuis de santé, le pensionnaire peut alors être pris en charge sur place.

En cas de besoin, une évacuation vers un centre médical partenaire peut également être organisée.

Bien choisir son EHPAD

Avant d'inscrire votre proche ou parent dans un établissement de retraite médicalisé, il est important de prendre en compte certains critères essentiels concernant notamment l'équipe médicale et soignante.

Commencez déjà par prendre connaissance du nombre d'infirmières et d'aides soignantes en service.
Renseignez-vous ensuite sur la présence ou non d'une équipe de nuit. Une autre question importante à laquelle vous devez également trouver une réponse est liée à l'intervention ou non du médecin coordinateur dans l'établissement.

Il serait en effet plus rassurant pour vous de savoir que le directeur d'établissement intervient régulièrement auprès des pensionnaires.

Renseignez-vous également sur les éventuels partenariats et liens qu'entretient la maison de retraite avec les établissements médicaux environnants.
Enfin, envisagez l'accompagnement de fin de vie en vous assurant que le personnel est formé aux soins palliatifs.

Cas particulier des malades Alzheimer et Parkinson

Les maladies fréquentes chez les personnes âgées telles qu'Alzheimer et la maladie de Parkinson nécessitent une prise en charge particulière.

Si votre proche ou parent est atteint de l'une de ces pathologies, assurez-vous, au moment de choisir son établissement, de vous orienter vers un établissement disposant d'une cellule spécialisée offrant des soins et un accompagnement adéquat.
De plus en plus de maisons de retraite médicalisées disposent en effet aujourd'hui d'une unité de ce type.

En bref

Le niveau de prise en charge offert à votre parent ou à votre proche âgé n'est pas le même en fonction de l'établissement de retraite qui l'accueille.
Avant son inscription dans un quelconque établissement, assurez-vous donc que celui-ci lui garantit les conditions adéquates pour une bonne prise en charge de ses besoins sanitaires.
C'est un facteur primordial pour son bien-être dans cet environnement où il est appelé à passer les dernières années de sa vie.